Serendipity et investissements

unnamed (2)

 

La « Serendipity » prend corps lorsqu’on reste à l’écoute de son environnement et lorsqu’on ose dépasser les apparences. En matière d’investissement, les hasards heureux n’arrivent pas autrement. Deux ingrédients sont nécessaires : la préparation et l’opportunité.

D’abord, il faut savoir déchiffrer le monde : Quelles sont les lames de fonds qui traversent nos économies, quelles sont les tendances, quel est le rapport entre le prix et la valeur des biens et des actifs… Ensuite, il faut être sensible et ouvert à sa complexité car les vérités d’aujourd’hui ne sont pas nécessairement celles de demain. Les grands changements sont souvent des catalyseurs d’opportunités.

Pour naviguer dans une économie en mouvement perpétuel, le gestionnaire d’actifs doit posséder des compétences parfois contradictoires : capacité d’analyse fine mais vision globale, persévérance et patience mais flexibilité et proactivité.

Cette présence au monde amène à une meilleure compréhension des anomalies de marché qui sont bien souvent synonymes de volatilité et d’opportunité. Les qualités qui encouragent la « Serendipity » permettrait donc de fuir les biais de la Finance comportementale : l’orgueil, l’effet moutonnier, la dissonance cognitive, … Tous ces pièges qui nous font acheter au sommet et vendre au plus bas.

En résumé, Investir sur le terrain de la Serendipity, c’est adopter une attitude ouverte, responsable, résiliente et humble mais en cultivant la curiosité comme la plus belle des qualités.